Le président Mohamed Ould Abdel Aziz à l'agence nationale TADAMOUN: Tout entreprendre en vue de résorber les inégalités et d’encourager la cohésion sociale (Reportage-photos)

 

Le Président de la République, Mohamed Ould Abdel Aziz, s'est rendu, mardi 9 décembre 2014 au siège de l'agence nationale TADAMOUN chargée de la lutte contre les séquelles de l'esclavage, de l'insertion et de la lutte contre la pauvreté. Il a été accueilli par le directeur général de TADAMOUN, Me Hamdi Ould Mahjoub, le président du conseil d'administration Camara Seydi Moussa et par le secrétaire général Ahmedou Ould B'Lal dit Bellal. Après avoir visité les différents départements et services de l'agence où il a écouté des explications sur les missions, le rôle et les domaines

 

d'intervention de cette institution, le président Aziz. a présidé une réunion avec les principaux responsables de cette importante entité étatique. Le président Aziz a donné, au staff dirigeant de cette structure chargée de la lutte contre l'exclusion, des instructions pour accélérer les interventions et parvenir aux groupes ciblés à temps et dans n'importe coin du pays en vue de répondre à leurs doléances et de leur garantir une vie meilleure, conformément aux missions confiées à TADAMOUN. Cette visite du président de la République à TADAMOUN intervient moins de quarante-huit heures après une visite de deux semaines de Mr Hamdi Ould Mahjoub dans plusieurs régions du pays où il a eu à inaugurer plusieurs importantes réalisations de son agence. Dans cette optique, le directeur général de l’Agence Nationale «  TADAMOUN »  chargée de la Lutte contre les Séquelles de l’Esclavage, de l’Insertion et de la Lutte contre la Pauvreté, Maître Hamdi Ould Mahjoub, est arrivé, jeudi dernier,à Daber, village situé sur le Plateau du Tagant. Jusqu'ici totalement délaissé par la  communauté nationale, cet adwaba haratine a bénéficié de plusieurs réalisations de TADAMOUN:  un centre de santé équipé, une école, une mosquée et une mahadra. Dans un discours prononcé à l'occasion de ces édifices, Ould Mahjoub a informé les habitants de cet adwaba de l'imminence du début des travaux de la construction du barrage de Daber.  " Ce barrage de Daber va retenir l'eau et favoriser l'agriculture dans les zones inondées. Il permettra de régler le problème de l'alimentation en eau potable des populations jusqu'ici alimentées à partir des gueltas (petites mares)".Avant Daber, ce fut Kehmeït, un autre adwaba situé sur le Plateau du Tagant, d'accueillir le directeur général de TADAMOUN, qui est à sa troisième visite dans ces localités. Kehmeït, grâce à TADAMOUN, a désormais son école. Une première réalisation qui permettra aux enfants de cette localité de se scolariser. Ould Mahjoub a rappelé dans toutes les localités visitées que "les instructions du président de la République, Mohamed Ould Abdel Aziz sont claires et restent fondées sur l'équité et la justice sociale .L’Etat mauritanien continuera à s’occuper des couches les plus vulnérables en vue de résorber les inégalités et d’encourager la cohésion sociale. La volonté politique est claire et nette et elle est accompagnée des moyens humains, juridiques et matériels adéquats". Avant Daber et Kehmeït, le directeur général de TADAMOUN a inauguré plusieurs réalisations de son agence dans les wilayas de l'Adrar, de l'Assaba, du Gorgol, du Guidimagha, du Hodh Chargui, du Hodh El Gharbi et du Tagant. Ses réalisations de TADAMOUN s’inscrivent dans la même dynamique lancée, en août 2008, par un homme qui a refusé de manquer à l’appel des laissés pour comptes des Adwabas et des Gazras de Nouakchott et des grandes villes. Ceux-là même qui croupissaient dans des situations inhumaines nées des injustices et des souffrances de plusieurs décades. Et ce sont principalement des anciens esclaves qui ont bénéficié, à titre d’exemple, après lotissement, des distributions des dizaines de milliers de parcelles et des divers programmes destinés aux pauvres. Le Président Aziz s’est lui-même déplacé, à plusieurs reprises, dans le Triangle de la pauvreté dans l’Aftout où les villages haratines étaient délaissés par toute la communauté de ce pays. Le président Aziz est même attendu la semaine prochaine dans ce même triangle où Il a eu déjà à inaugurer plusieurs programmes sociaux de base. Il a présidé la cérémonie de démarrage des travaux de la construction de la route El Ghayra-Barkéoel-Esswata. 271 kilomètres de routes bitumées qui vont désenclaver désormais tous les villages haratines de l’Aftout Oriental  (Vrei Imijij, Tourey 1, Tourey 2, Barkéoel, Esswata, El Vet’h, Benar, Tadioukel, Male, El Jedida, Bofal, Boulehrath 1, Boulehrath 2, Koumben, R'dheydii, Bathet Tmedek, El Mebrouk… ). 
Sans lobbying des chefs de tribus ou des groupes de pression régionaux, ce projet, tout comme les mégaprojets d’alimentation en eau potable de l’Aftout Elcharghi, à partir du barrage de Voum Legleïta, ou encore celui de la construction du complexe agro industriel de production de sucre qui est financée conjointement par l’Etat mauritanien et ses bailleurs internationaux, pour un montant total de 340 millions de dollars, avec une alimentation électrique par le barrage de Voum Legleita ; tous ces mégaprojets sont ceux d’un dirigeant bien déterminé dans sa volonté d’édification d’une Mauritanie nouvelle empreinte de justice, de liberté et d’équité et où tous les citoyens jouissent de la prospérité. 

 

©TADAMOUN 2013